World Tour 17 (USA) : Des pistes enneigées au désert de Moab

 

 Chères amies, Chers amis,

Je vous avais laisse il y a un peu plus d’une semaine dans un état de bonne rigolade, d’étonnement, de froid, voir même de stress! Comme vous pouvez le constater aujourd’hui, j’ai donc bien fini par sortir entier du grand froid canadien et par atteindre les Etats Unis d’Amérique. Soit dit en passant, ceux ci ne sont pas toujours plus chauds que l’Alberta…

Aujourd’hui je vais vous faire part des dernières nouvelles de mon voyage, ainsi que de mes premières impressions sur le pays de l’oncle Sam. Cette fois je ne vais pas suivre un ordre chronologique, mais je vais plutôt aborder les différents points dans l’ordre qui me passe par la tête!

Le ski entre amis

Moment marquant de la première semaine américaine, les brèves retrouvailles avec Cédric (pas mon frère) ont été l’occasion de passer un excellent moment entre amis sur les pistes de ski. Le hasard faisant parfois bien les choses, Cédric était de passage la semaine passée à Salt Lake City pour quelques réunions. Etant donné qu’il avait son samedi libre, l’occasion était trop belle de dévaler quelques pistes ensembles dans l’un des domaines les plus connus au monde. Evidemment la notoriété du ski à Salt Lake City n’est pas tout à fait étrangère aux Jeux Olympiques d’hiver qui s’y sont tenus en 2002. Avant ça, la ville devait être plus connue pour les mormons qui y vivent que pour les sports d’hiver. J’ai donc écourté légèrement mon séjour canadien pour ne pas manquer ces retrouvailles… De toute manière il faut bien dire que si ce n’était le ski, ça aurait été le froid polaire qui m’aurait chassé bien vite.

Il ne faut pas lui dire, mais la vraie raison qui m’a fait venir à Salt Lake, c’est que Cédric était logé dans un hôtel que je qualifierais de « somptueux » pour un backpacker qui dort depuis des mois dans des dortoirs sans salle de bain, des bus, des aéroports ou des tentes (je ne serais pas honnête si je ne rectifiais pas en rappelant le super accueil d’Alexis et Raquel au Vanuatu et de Jane en Australie) . Et dans son incomparable bonté, il m’a laissé occuper le deuxième Queen Bed de sa chambre. Non seulement il y avait une salle de bain, mais il y avait même du savon et des draps!!! Je ne vous fais pas un dessin pour vous expliquer que j’ai profité « à fond » de la piscine, des petits déjeuners et autres services de l’hôtel.

Après avoir flâné dans la ville le vendredi soir et pris une bière en cachette (j’y reviendrai),  nous nous sommes donc rendu samedi dans la station de Brighton à quelques kilomètres du centre-ville. Cette fois je n’avais que le matériel de ski à louer, il était totalement inutile de m’encombrer d’une veste ou d’un pantalon de ski. Si le soleil tapait aussi fort qu’en Alberta et que le ciel était aussi bleu, la comparaison s’arrêtait là : la température était beaucoup plus clémente! La qualité du ski était excellente. C’est probablement la première fois que je skiais sur des pistes aussi agréables. Ce qui est probablement du en partie au peu de monde et à la particularité qu’on skie presque toujours en pleine forêt de sapins! Ce n’est d’ailleurs pas rare qu’un sapin perdu se dresse en plein milieu de la piste. Par contre, c’était un domaine assez petit. Ce qui est parfait pour un jour, mais pour une semaine il faudrait changer régulièrement de domaine.

Bref, vous constatez que ma saison de ski n’a été composée que de deux journées. Mais quelles journées! Entre les Rocky Mountains canadiennes et Salt Lake City la saison fut donc excellente.

Pas facile le backpackisme

Les USA sont sans contestation le pays où il est le moins facile de voyager pour un backpacker indépendant comme moi. Au pays de la voiture, rien ne facilite la vie du piéton. Quand j’arrive dans un office du tourisme et que je dis que je n’ai pas de voiture, les gens commencent par ne pas comprendre. Puis c’est plutôt une expression de « mais qu’est ce que tu fous là alors? » qui prend le relais. Puis au final, c’est toujours la même réponse : « ben tu peux pas faire grand chose alors » ou  » tu n’as qu’à en louer une ».

Comme vous le savez déjà, j’ai acheté un abonnement sur les bus Greyhound qui m’a couté bien cher. Mais contrairement à ce que j’imaginais, c’est un moyen de transport très peu utilisé par les touristes. Ce qui fait que les principaux points d’intérêts touristiques qui ne sont pas sur les grands axes ne sont pas desservis. Et évidemment lorsqu’une ligne n’est pas assez rentable, elle est supprimée. Ce qui semble logique de la part d’une entreprise privée, mais qui ne m’a pas toujours bien arrangé!

Voici quelques exemples :

– Pour me rendre de Banff en Alberta au Canada jusque Salt Lake City via l’ancienne ligne Greyhound j’aurais mis une 20ène d’heures. Mais malheureusement la ligne a été fermée! Il n’y a donc plus aucun moyen (j’ai passé une heure avec un brave gars à l’office du tourisme de Banff) de passer la frontière entre l’Alberta et le Montana sans voiture. La seule solution a donc été de repasser par Vancouver (13 heures à l’Ouest) puis de reprendre un bus vers le Montana!!! D’où j’ai pu prendre un autre bus, après une attente de 1h a 7h du matin couché sur 3 chaises dans la station de Butte, vers Salt Lake City. Le trajet a tout simplement duré un peu plus de 50 heures…! Je suis parti mercredi vers midi et je suis arrivé vendredi après-midi après avoir retraversé la Colombie Britannique, l’Etat de Washington, l’Idaho, le Montana et enfin une partie de l’Utah. Jusqu’à présent c’est le plus long que j’ai fait.

– J’ai du tout simplement sauter la visite du Yellowstone à laquelle je tenais beaucoup parce que je n’ai pas trouvé de moyen raisonnable de m’y rendre en plein hiver.

– L’office du tourisme de Salt Lake (tous aussi incompétents les uns que les autres – je pense que ce sont des pensionnés qui font ça pour rendre service mais en fin de compte ça marche pas) m’a assuré que si je ne louais pas une voiture je ne saurais pas aller à Moab (qui était ma solution de rechange suite à l’abandon de l’idée Yellowstone). En feuilletant mon Lonely Planet et Internet, j’ai donc fini par trouver moi-même un shuttle qui s’y rendait quelques fois par semaines! J’ai bien évidemment sauté sur l’occasion.

– Le problème c’est que lorsque je suis arrivé à Moab, j’ai appris qu’il n’y avait rien de possible à faire… sans voiture. J’ai donc loué une voiture une journée pour ne pas avoir fait le chemin pour rien CQFD!

En fin de compte j’ai donc perdu beaucoup de temps à chercher des moyens de transport ou à faire des détours dans ceux-ci. Heureusement ça valait vraiment chaque fois la peine lorsque j’y suis arrivé!

Les mormons

Salt Lake City a été fondée par et est devenue la capitale de l’Eglise de Jésus Christ des Saints des Derniers Jours. Leurs membres sont plus connus sous le nom de mormons. Sans rentrer dans un débat religieux qui est visiblement déjà bien d’actualité, ceux qui me connaissent savent que la seule chose qui peut me plaire dans ce culte était le fait de pouvoir avoir plusieurs femmes (…)! (Je tends le bâton pour me faire battre puisque je vois déjà venir le commentaire du genre : « Commence par en trouver une avant de chercher la seconde »). Et ben ce n’est même plus le cas… S’ils sont surtout célèbres pour cette caractéristique, les mormons ne sont plus polygames puisque c’est depuis bien longtemps interdit aux USA et dans beaucoup de pays d’ailleurs. Seule une petite secte dissidente pratique toujours la polygamie de manière cachée je présume.

Cependant l’Etat de l’Utah, dont Salt Lake City est la capitale, est toujours bien aux mains des mormons. Tristement, l’Eglise et l’Etat forment toujours un même pouvoir! (Ceux qui reçoivent les mails de Pierre à Londres pourront certainement mettre nos récits en relation). L’Utah n’est donc certainement pas l’Etat le plus amusant du monde… La vie nocturne y est fort réduite. Et je ne vous parle même pas des dimanches où Salt Lake ressemble à une ville fantôme. Pour prendre un verre dans un bar, il faut montrer une pièce d’identité (comme dans beaucoup de pays pour les jeunes). Mais c’est la première fois qu’on me l’a demandée à moi. Et comme depuis la perte de mon portefeuille ma seule pièce d’identité est mon passeport, je le laisse toujours à l’hôtel. Résultat : Cédric a du acheter deux bières à des serveurs différents et j’ai du boire ma bière en cachette sans être vu!  Dans l’Utah on montre son ID jusque à 106 ans que j’ai pu voir sur un comptoir… Quand je pense qu’à New-York lorsque j’avais 18 ans je rentrais dans les bars avec une fausse carte d’étudiant!

Ma curiosité m’a poussée à aller faire la visite des institutions mormones. A mon grand étonnement les visites guidées gratuites sont faites par de charmantes jeunes filles venues passer 18 mois au service de Dieu! Je ne sais pas pourquoi je m’attendais à trouver de vieux boucs ou des horribles filles mais comme Cédric me l’avait dit, la visite valait le détour juste pour le sourire des sœurs presque toutes plus jolies et plus sympas les unes que les autres (et qui viennent du monde entier). Comme type de voyage elles décident cependant de passer 18 mois à prier et à travailler pour le culte 6 jours et 1/2 par semaine (le dernier 1/2 est consacré à leur lessive). Les entendre parler m’a souvent donné la chaire de poule tellement j’ai du mal à comprendre ce qui peut leur passer par la tête. Si elles avaient eu l’air « dérangées » j’aurais peut être pu en rire. Mais en fait elles m’inquiètent plutôt. Ou en fait je les plains. J’avais tellement envie de leur dire de passer ces 18 mois à profiter de la vie au lieu de consacrer leur existence à préparer leur mort…  Mais bon, chacun fais ce qu’il veut du temps qui lui est donné sur cette planète hein!

L’Amérique

Le bon coté du fait de voyager par Greyhound c’est que je suis très…. très loin des clichés de Paris Hilton, de Georges Clooney ou du couple Pitt-Jolie! Comme je m’en doutais les Etats-Unis c’est en bonne partie autre chose. Dans ces bus on rencontre tous types de personnages aussi amusants, intriguants ou je croirais parfois « mutants ». C’est souvent ….. folklorique. Croyez-moi!

J’utilise volontairement le mot Amérique pour les USA, ce qui est bien entendu une grosse erreur qu’on commet trop souvent et qui horripile particulièrement les sud-américains à juste titre!

Mais les Etats-Unis, c’est aussi et avant tout le monde imaginaire qu’on se forme à travers tous les films et livres qu’on dévore tout au long de notre vie. En tout cas, pour moi, lorsque j’ouvre mon Lonely Planet ou que je m’arrête devant une carte du pays, ce sont des centaines de lieux qui me sautent aux yeux. Des noms que j’ai l’impression de toujours avoir connus mais dont je ne sais finalement pas grand chose. Il y a des centaines de lieux où je me dis « là je veux y aller » et puis je me rends compte que tout ne sera pas possible pour cette fois-ci. Pour moi le Yellowstone, Tombstone, Tucson, El Paso, Fort Cheyenne, les Black Hills, les terres Navajos, San Francisco, Memphis, Nashville, la Louisiane, le Kansas, la rivière du Colorado et j’en passe des dizaines sont tous des lieux mythiques qui me font rêver et qui me plongent dans les bandes dessinées de Blueberry, Durango, Black Hills, les Tuniques Bleues ou dans les films de John Wayne ou même de Kevin Costner. C’est le monde imaginaire qui devient réalité!

Moab

Si Moab a été difficile a rejoindre et que j’y ai passé trois jours dans une sorte de camping ou vivent de manière permanente des femmes célibataires élevant une volée de kids, l’endroit est tout bonnement génial. Avec le Sud Ouest des USA j’entre bien entendu dans un domaine qui a été visité par beaucoup plus de monde, ce qui fait que je suis moins libre de vous raconter n’importe quoi (….je plaisante). J’ai souvent pensé à mes grands parents qui avaient tellement aimé leur passage dans la région.  Je comprends évidemment beaucoup mieux pourquoi!

Comme je l’ai dit plus haut, j’ai donc loué une voiture pour la journée pour visiter Arches National Park et le Dead Horse Point. Comme son nom l’indique, dans le Arches NP on peut admirer de nombreuses… arches qui sont de véritables merveilles géologiques. C’est un des parcs les plus beaux du pays, mais je vous laisserai le plaisir de le voir en photos lorsque j’aurai le temps de mettre cela en ligne.

Dead Horse Point est peut être le plus beau point de vue que j’ai vu à ce jour. C’est en tout cas celui qui m’a fait le plus d’effet. Je me suis revu parcourir le désert et le canyon sur mon cheval en lieu et place de Mike Blueberry. Si je ne m’étais pas forcé à aller voir Arches National Park, je serais toujours assis au bord du canyon à contempler ce spectacle! Pour ceux qui se souviennent de la scène finale du film « Thelma et Louise », c’est là que ça a été tourné… Il en est de même pour la première scène de Mission Impossible 2 et pour bien d’autres films d’ailleurs.

 

 

Après un nouveau trajet de plus de 30 heures au travers de l’Utah et du Nevada, je suis finalement arrivé en Californie. Je suis maintenant à San Francisco où Remi arrive ce soir pour passer le dernier voyage de sa vie de célibataire. Ce coup-ci on va vraiment louer une voiture et profiter du temps qu’il nous est donné ensembles pour visiter le Sud Ouest.

Au plaisir de lire également de vos nouvelles,

 

Goral – Sébastien

 

P.S.: Pour ceux qui ne m’ont pas encore donné le moindre signe de vie, il ne vous reste plus beaucoup de temps ! 🙂

 

Publicités

7 Responses to World Tour 17 (USA) : Des pistes enneigées au désert de Moab

  1. Tom dit :

    Goral, il va de soi que l’on compte sur toi pour « t’occuper » de rémi… 😉

  2. Michel Luthers dit :

    Arches National Park et Dead Horse Point sont effectivement deux des plus beaux sites de la région, mais tu as fait l’impasse sur Bryce Canyon, Monument Valley, Grand Canyon (rive sud), Canyon de Chelly (canyon typique de Lucky Luke) , Mesa Verde (villages troglodytes comme dans le « spectre aux balles d’or » de Blueberry),…?
    Tu vas me dire qu’on ne peut pas tout faire et que tu en as déjà fait plus que nous tous réunis … et c’est vrai..

    Allez, profite bien de la fin de ton périple !
    NB : si tu es encore à San Francisco, tu peux aller manger à l’ALTA MIRA , un restaurant à SAUSALITO (juste en face de San Francisco) : tu as une terrasse avec vue superbe sur la baie de San Francisco, le Golden Gate, Alcatraz.. (et moins cher qu’il n’y parait …)
    Michel.

    • Sébastien dit :

      En fait, j’ai encore une 15ene de jours dans l’Ouest. Je vais donc encore faire plusieurs des endroits que tu cites. Et maintenant que tu le dis, Mesa Verde me tente bien! Je ne l’avais pas vraiment en tete, merci de m’y faire penser. Mais bien entendu le Grand Canyon et, j’espere, Monument Valley sont au programme.

      A tres bientot

      Sebastien

  3. LUTHERS Michel dit :

    Ah, génial !
    Quelques petits conseils alors (mais, bien sûr, tu en feras ce que tu voudras …):
    1. Grand Canyon (si tu as le choix, il vaut vraiment mieux faire la Rive sud que la rive nord !)
    2. BRYCE CANYON (un des plus beaux! ne pas hésiter à faire la promenade qui descend dans le canyon : cela vaut le détour, crois-moi ! (bref, ne pas y aller trop tard dans la journée, quoique le coucher de soleil à Bryce est quelque chose qui vaut aussi le détour ..)
    3. Si tu veux te reposer un peu : le LAKE POWELL (il y a un hotel, le WAHWEAP LODGE au bord du lac (sinon, il faut aller à PAGE, à qq km, mais ce serait dommage …)
    4. Monument Valley : no comment (pour un amateur de Blueberry, comme toi , c’est « magique »….) (on a l’impression que « Quanah n’a qu’un oeil » va surgir à tout moment …)
    5. Canyon de Chelly (à Chinle) : un canyon version « Lucky Luke » (ce qui n’est pas le cas du Grand Canyon et de Bryce Canyon) et tu y verras également un village troglodyte (magnifique!)
    6. Mesa Verde,
    ………

    On ne s’arreterait plus ….
    Mais bon…
    Allez, prends-en plein la vue !
    Michel.

  4. Weerts dit :

    Je ne peux évidemment que donner raison à Michel, ses conseils sont judicieux et justifiés. Sais-tu que Marie Curie a passé quelque temps à Moab ? Si tu vas de SF à LA par la Higway 1 n’oublie pas de t’arrêter à Nepenthe, le repaire d’Orson Welles et Rita Haiworth. L’endroit est fabuleux même si, of course, touristique.Have fun.
    Christophe

  5. goffin hubert dit :

    j’apprécie beaucoup tes relations et je crois regretter mon âge avancé mais je me félicite que tu ne sois pas mon fils car tu laisses la place à tes
    confrères pour te faire une belle situation. je ne doute pas que ce commentaire ne sera pas édité comme
    celui qui concernait le boche qui croit gouverner le
    monde à Rome

  6. Thomas (BOLS) dit :

    Haaa les USA…
    Même si boire une bière avait été un crime fédéral, notre Goral n’aurait pas su résister 😉
    Tom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :