World Tour 15 (Fidji) : Sharks Dive!

samedi 7 mars 2009

Boula!

Si je vous dis d’emblée que les iles Fidji sont magnifiques, je suppose que je ne vais surprendre personne… Les Fidji, c’est tout de même le pays qu’on voit en photo sur toutes les couvertures de brochures d’agences de voyages (je suis sur que vous visualisez bien la photo avec le cocktail, le palmier, le sable blanc et l’eau plus bleue que bleue….)! Autant être honnête, si au Vanuatu j’avais mis l’accent sur les villages, les montagnes et les terres, ici j’ai pleinement consacré mon temps aux plages et à la mer. Bref, je viens de passer une semaine de vacances bien méritée!

J’ai vite compris à la sortie de l’avion qu’il ne ferait pas moins chaud aux Fidji qu’au Vanuatu…. mais qu’en plus les moustiques étaient encore plus nombreux!  Débarquant en début de soirée dans cet archipel sans la moindre idée de l’endroit où j’allais dormir ou de ce que j’allais faire le lendemain, je me suis vite fait embarquer dans le bureau d’une agence de tourisme locale. Je voulais seulement trouver un lit pour la nuit (j’avais dormi 3 heures dans l’aéroport d’Auckland la nuit précédant) mais je m’en suis sorti avec une facture de 600 dollars fidjiens……  Je me suis laissé convaincre d’acheter un Boula Pass pour 5 nuits. Le Boula Pass est un principe assez chouette : c’est un abonnement pour voyager dans les îles à l’Ouest du pays et avec 5 nuits dans des resorts locaux selon mon choix. Tous les jours il me suffisait donc de décider sur quelle île je voulais être déposé et le lendemain je remontais à bord en direction d’un autre petit paradis! Le concept m’a tout de suite plu et après une petite nuit a Nadi j’ai embarqué à bord du « Awsome Adventure ».

Evidemment j’ai essayé de trouver des îles de styles différents. Un banc de sable perdu au milieu de l’océan célèbre pour ses soirées mouvementées, une île plus montagneuse et avec moins de touristes,  une île conviviale et confortable, et même une croisière… J’ai commencé par une nuit sur l’île de Beachcomber qui est une toute petite île de sable blanc qui doit faire environs 400 mètres de périmètre. L’île est très connue pour être l’endroit où les jeunes qui ont une grosse envie de fête se retrouvent. En réalité je suis tombé un jour ou c’était assez calme… je me suis donc consacré pleinement à l’activité nationale que j’allais pratiquer sans arrêt pendant la semaine : l’exploration des fonds marins et la découvertes de la flore et de la faune sous marine. Pour mon premier jour, outre de superbes coraux et des nombreux poissons tropicaux, je me suis déjà retrouvé nez-a-nez avec 4 raies et un bébé requins!

Sur l’île de Kuata, mon étape suivante, en plus d’avoir appris la Boula Dance et d’avoir grimpé le sommet local pour profiter d’une vue impeccable sur les iles voisines, j’ai attrapé mes palmes et mon tuba pour aller faire du snorkeling avec les requins de récifs. Je me suis donc retrouvé à nager avec 3 requins d’environs 1 mètre entre les coraux! Même si je savais qu’ils n’étaient pas dangereux, ils ressemblent toujours bien à des requins! Et c’est assez impressionnant… mais pas encore assez pour moi.

Puisque j’étais mis en appétit, j’ai pris la décision qui s’imposait et j’ai rejoins le Coral View Resort au Nord de l’archipel des Yasawas Islands. Et ce fut certainement la meilleure option possible pour plusieurs raisons. Premièrement, j’y ai fait la rencontre de Maaike et Marian (hollandaises), Shereene (anglaise) et Ben (français) avec qui ont a décidé de passer les 4 jours suivants. On a formé un bon petit groupe et j’etais même un peu triste de devoir les laisser continuer leur séjour fidjien sans moi! Deuxièmement, parce que le resort était vraiment bien, que le snorkeling y etait magnifique et que c’était situe juste en face du lagon bleu du film « Le lagon bleu » (film que j’avais adoré étant très jeune et que je suis impatient de revoir). Enfin, c’était le choix qui s’imposait parceque c’était le seul endroit où je pouvais faire une Skarks Dive!!!  

Pour ma première plongée depuis que j’ai ma licence, j’ai commencé en force avec de la plongée avec les requins. J’avoue que j’etais un peu nerveux avant, mais  tout s’est finalement passé calmement. Alors que depuis quelques jours je passais mon temps avec un tuba en bouche, des palmes aux pieds et un masque sur le visage, j’ai cette fois ci rajouté la bombonne, la combi et tout le matériel qui va avec. Pour ça j’ai bien entendu du montrer ma licence, et Shereene qui voulait venir avec mais qui n’est pas qualifiée a du rester sur la plage. Le bateau m’a alors emmené au large, j’ai mis l’équipement et je me suis laissé tomber en arrière dans un autre monde. C’est une sensation étrange que de rentrer dans l’eau à un endroit où on sait que des requins se promènent 20 mètres plus bas! En suivant les instructeurs je me suis donc laissé descendre à 20 mètres de profondeur où nous avons attrapé une corde pendant que des instructeurs vidaient une poubelle de poissons devant nous. Le spectacle n’a pas été long à commencer… probablement une vingtaine (au minimum) de requins de 4 sortes différentes se sont succédés au buffet. Ils faisaient entre 1.5 et 3 mètres de long! Evidemment ce n’était pas des grands blancs (j’aurais été dans une cage) mais ils y ressemblaient en plus petits. De nouveau ce ne sont pas des requins agressifs avec les hommes mais je vous assure que le spectacle est impressionnant! En plus j’y ai vu de gros poissons et une énorme murraine.

Nous n’étions que 2 du resort (avec un vieil hollandais alcolo) à faire la Shark Dive et évidemment c’était plutôt « la classe » quand je suis revenu sur la terre ferme. Pas peu fier que j’étais…

J’ai passé ma dernière journée et dernière nuit sur un bateau avec mon petit groupe de copains. Ca nous changeait un peu du sable et en plus les moustiques n’arrivent pas jusque là! Quel bonheur de manger des Magnums, boire des cocktails, sauter du bateau dans le grand bleu, refaire une plongée « classique », rejoindre à la nage des îles désertes, boire le Kava, faire des courses de crabes et s’amuser ensemble au beau milieu des Fidji…

C’est donc par cette super semaine que je termine la deuxième partie de mon voyage. Après le séjour asiatique, c’est aujourd’hui le volet océanien du tour du monde qui se termine après un passage en Australie, un long séjour en Nouvelle-Zélande et la visite des géniales îles du Vanuatu et des Fidji! Demain c’est l’Amérique du Nord, et pour quelques jours le Canada, qui s’ouvrira à moi. C’est également une différence de  plus de 30 degrés de température qui m’attend!!! Et ça risque d’être difficile à avaler… surtout avec des maillots et des t-shirts! Pourtant je suis tellement impatient maintenant à l’idée de traverser ce continent…

Comme dirait Joe Dassin :

« Mes amis, je dois m’en aller
Je n’ai plus qu’à jeter mes clés
Car elle m’attend depuis que je suis né
L’Amérique »

Ou plutôt…

« Je reviendrai je ne sais pas quand
Cousu d’or et brodé d’argent
Ou sans un sou, mais plus riche qu’avant
De l’Amérique »

Quelle planète!

Amitiés,

 Sébastien – Goral

 

Publicités