World Tour 3 (Myanmar) : Le triangle d’or‏

jeudi 20 novembre 2008

 

Chères amies, Chers amis,

Voici un troisième récit de mes aventures autour du monde, et pour la troisième fois je vous écris d’un pays différent! Effectivement, après un passage par Singapour  et la traversée de la Thaïlande, je me trouve maintenant au Myanmar. Ce pays, mieux connu en français sous le nom de Birmanie, revendique le nom de Myanmar depuis plusieurs années alors que tous les pays et organisations internationales ne reconnaissent pas encore ce nom. Pour respecter la volonté locale j’adopte donc le nom choisi par le gouvernement local.

Ceux qui ont regardé attentivement mon itinéraire seront surpris de voir un mail arriver de ce pays étant donne que sa visite n’était pas vraiment prévue au programme! Néanmoins, comme je l’ai déjà expliqué, un programme c’est fait pour être modifié et adapté en fonction des circonstances. Et puisque nous arrivions à l’ extrême Nord de la Thaïlande, nous nous sommes dit que ce serait dommage de ne pas essayer de passer par le Myanmar! Après quoi, Geoffrey reprendra la direction du Sud pour reprendre un vol vers l’Australie et moi je continuerai mon voyage en direction du Vietnam.

Le régime politique en place au Myanmar est une dictature militaire très dure. C’est certainement un des pays au monde où les droits de l’homme sont les moins respectés. La presse et la justice sont contrôlées par le pouvoir politique et les partis d’opposition sont persécutés. En 2001, un parti de l’opposition a gagné les élections avec plus 80% des voix, mais le scrutin a été invalidé par le gouvernement. Je ne sais d’ailleurs pas si c’est très prudent d’écrire tout ceci d’un cybercafé birman, mais je prends le risque de me dire que personne ne peux lire le français dans cet endroit si ce n’est Geoffrey. Vous aurez donc compris que nous n’étions pas vraiment sûr de pouvoir passer la frontière aussi facilement que cela, surtout au regard des relations tendues entre la Thaïlande et le Myanmar!

Comme je me suis promis d’écrire un mail de chaque pays traversé, je m’exécute! Cependant je ferai plus court que d’habitude et je passerai le trek que nous avons fait en Thaïlande. Je reviendrai sur ce sujet ce soir ou demain dans un autre mail.

Nous avons donc obtenu une autorisation de pénétrer sur le territoire du Myanmar ce matin au poste frontière de Mae Sai, à l’ extrême Nord de la Thaïlande. Sans visa, nous avons une autorisation de séjour valable pour 14 jours, mais nous ne faisons de toute manière qu’un passage rapide d’une journée (c’est pourquoi je ne compte pas passer la moitié de la journée sur le net, alors qu’il y a un pays comme celui-ci à découvrir). Il me reste actuellement une heure au Myanmar avant de devoir repasser la frontière thaïlandaise. Notre séjour dans ce pays peu connu et présent sur très peu d’itinéraires touristiques s’est avéré très riche et nous ne regrettons pas du tout notre passage.

Après avoir passé le pont-frontière qui sépare Mae Sai (Thaïlande) de Tachileik (Myanmar), nous avons directement accepté la proposition d’un conducteur de tuk-tuk qui était de nous faire visiter les principaux points touristiques de cette très petite ville frontière. Pendant une heure, il nous a donc emmenés au temple, au chedi (monument bouddhiste) ou dans des commerces locaux (ce qui ne nous intéressait pas particulièrement). Surprise de cette visite, notre guide nous a déposé à l’entrée d’un petit village ou habitent des femmes-girafes. Il s’agit de ces femmes padungs, une des nombreuses ethnies qui peuplent le Myanmar. Beaucoup de ces femmes sont aujourd’hui presque considérées comme des animaux de cirque et se retrouvent exposées aux touristes. Nous n’avions pas vraiment prévu voir ces femmes-girafes. Dans le cas du petit village que nous avons rencontré, je pense que la situation n’est pas aussi glauque que ce que j’ai lu sur ces villages dans le Lonely Planet. C’était néanmoins très touristique et je peux vous dire que nous ne nous sentions pas trop à l’aise dans cette situation. C’est difficilement compréhensible pour nous de nous dire que des femmes peuvent vivre avec un tel nombre d’anneaux autour du coup et se voir ainsi allonger cette partie du corps de parfois 30 centimètres.

Après cette visite, nous nous sommes dit que nous étions au milieu d’un décor superbe et que ce serait dommage de ne pas essayer de trouver un beau panorama. Nous sommes donc partis à l’aventure avec pour seule carte un dessin fait à la main! Nous avons tenté de nous enfoncer dans les montagnes pour admirer les superbes paysages qu’offre le Triangle d’Or. Cette région extrêmement connue pour sa production de pavot qui est transformé en opium se trouve sur les trois pays que sont le Myanmar, la Thaïlande et le Laos. Notre balade de plus de 2 heures dans ces montagnes nous a fait traverser des cultures et des petits villages de minorités ethniques qui peuplent cette région. Les vues étaient superbes et c’est un type de paysage que je n’avais encore jamais rencontré. C’est jusqu’a ce jour la plus belle région que nous ayons visitée. Si vous voulez vous représenter un peu plus la région avant de recevoir mes photos, vous pouvez relire vos Largo Winch qui se déroulent dans la région (épisodes 7 et 8 : La forteresse de Makiling et L’heure du Tigre)!

Au retour, nous avons passé un très bon moment dans un petit « resto » local au bord de route. Dans une petite hutte, j’ai mangé un poisson au piment (le poisson cuit et présenté tel qu’il est sorti de l’eau) et une salade à base de cacahouète! C’était excellent et nous avons bien rigolé avec les serveuses birmanes pour qui nous étions devenus les attractions du jour.

Bref, vous voyez que nous avons passé une excellente journée au Myanmar. Et si je ne veux pas avoir des problèmes à la frontière, il est temps de rendre la plume car les policiers et soldats birmans ne sont pas des marrants. Nous avons été contrôlé une fois lors de notre ballade et le militaire en question avait l’air de trouver notre petit « à travers tout » moins comique que nous!

Je vous reviens donc très prochainement avec les dernières histoires qui se sont passées du coté thaïlandais de la Mae Nam Sai (rivière qui sépare le Myanmar de la Thaïlande).

Bonne journée à toutes et a tous,

Goral – Sébastien

 

Publicités